You are currently viewing Traumatisme d’enfance

Traumatisme d’enfance

Lundi 10/10/22
 
Que cette pleine lune est forte ! Je me sens tellement en colère, tellement triste, mais je ne sais pas trop pourquoi.
 
Et cette nuit je fais un rêve, tellement lucide, d’une personne de mon passé qui à énormément compter pour moi. Malheureusement ces souvenirs ont été entachés il y a quelques années maintenant par la douleur d’un autre, remonté à la surface.
 
 
Je suis la seule fille dans une fratrie avec 3 garçons, ma mère était très fière d’avoir enfin une fille ! Elle adorait me mettre en valeur, très tôt je me démarquais par mes habits, mon maquillage… Alors chaque occasion était bonne pour me faire belle. Enfant j’étais pressée d’être adulte, je me rappelle que la seule chose que je voulais c’était être « grande » ! (Bon ça ça à louper !!)
 
Pour Pâques, fête en famille, j’ai 12 ans, petite jupe très élégante, bien coiffée, je pars me promener dans le village avec mes 2 cousines, qui ont quasi le même âge que moi. Oh super mes deux copains ! Je vais pouvoir montrer comme je suis belle ! Mais là je ne comprends pas, on me pousse dans les arbustes, on me plaque, je ne peux pas bouger, ni me débattre, on se permets de me tripoter, de m’embrasser, je sens des mains sous ma jupe, dans ma culotte… Tout se passe rapidement avec beaucoup de violence et de force, parce que j’essaie de me débattre … et mes cousines qui sont mortes de rires! Elles n’ont pas l’air de comprendre ce qui se passe, d’ailleurs moi non plus ! Ils s’amusent, ils déconnent, c’est pas grave ! … En plus je les aime bien c’est mes copains. Ça ne peut pas être méchant, abusif, intrusif… 
 
 
20 ans après je ne comprends pas pourquoi je ne supporte pas qu’on me touche sans mon consentement ou juste avec spontanéité, sans ressentir de la colère, de la rage pour la personne qui me montre de l’affection ! Oh mais quand même ce n’est pas un viol, y a pire …  Oui il y a toujours pire c’est vrai. Mais on ne devrait pas accepter le minimum de manque de respect, d’intégrité à notre corps parce qu’il y a pire… Et pis c’est mon meilleur ami, il ne voulait pas me faire du mal j’en suis sûre.
 
Voilà un exemple parfait de refoulement émotionnel.
 
Il est temps de m’en libérer.
 
Je veux reprendre le pouvoir sur mon corps, mon vagin ! Et décidé comment j’autorise ou non à être touché.
 
Je veux libérer mes croyances, que lorsqu’une femme est jolie, apprêtée ou féminine, il y a un danger. Que si on me voit, je serais en danger.
 
Je veux libérer la colère que je porte envers mes cousines incapables de me venir en aide. Cette colère a fini par ce transformé en une lutte de pouvoir contre le sexe masculin. Les femmes doivent être solidaires face au machisme, être seule pour une femme c’est dangereux.
 
 
Aujourd’hui je m’autorise à parler de ce que je ressens et ressentis sans minimiser pacque oui ça s’est passé. Chaque émotion mérite d’exister.
 
Je libère mon ami de ce syndrome de Stockholm qui en faisait une figue de meilleur ami.
 
Je m’accorde le droit à la parole pour Guérir et retrouver Jouissance en la Vie !
 
A toutes les femmes qui ont besoins d’oser s’exprimer … JE VOUS AIME
 

Laisser un commentaire